Activités de l'année en cours

Nos activités 2019, depuis la soirée galette des Rois & des Reines, jusqu'au voyage à Györ & Budapest sont à présent consultables ICI, avec d'autres compléments éventuels ultérieurement. S'ajouteront par la suite les prochaines activités (visite du Sénat, ...). En 2020, ces activités iront dans ''ACTIVITES 2019''.

 


La galette des rois du 10 janvier

 

La soirée "Galette des Rois" a rassemblé 54 adhérents à la Manufacture. La satisfaction a été générale, le potage de Maître Francis était, comme de coutume, excellent et de nombreuses têtes ont été couronnées … dont la sienne !

 


Visite guidée de Sélestat le 12 mars  

 

19 membres de l’association se sont retrouvés à Sélestat pour une découverte de la ville.

 Sélestat abrite de véritables trésors et est réputée pour son patrimoine bâti exceptionnel. Au détour des rues et des monuments, le passé historique de Sélestat, jadis foyer de l’humanisme rhénan, se conjugue avec un patrimoine urbain et contemporain.

 Gabriel BRAEUNER notre guide et historien (émérite et intarissable) nous a emmenés sur les traces des pas de géant SLETTO et des pattes de lion (enfin dans le sens inverse), découvrir cette ville artistique & historique ; vivante & foisonnante.

 La légende raconte que SLETTO aurait fondé la ville de Sélestat et lui aurait donné son nom. Les pattes de lion, un clin d’œil au lion qui orne les armoiries de la ville.

 La commanderie Saint Jean qui abrite l’office du tourisme, construite en 1565 oscille entre style gothique et renaissance.

 La Bibliothèque humaniste située dans l’ancienne Hall aux blés. Un nouvel écrin redessiné par l’architecte Ricciotti.

 Juste à côté, la cour des Prélats, et la maison du pain ancien siège de la corporation des boulangers.

 L’église Sainte-Foy, édifiée au XIIe siècle et commanditée par la comtesse Hildegarde de Buren, a été remaniée par les jésuites dans le goût baroque et finalement restauration avec 2 flèches typiquement germaniques. A l’arrière une tour octogonale.

 Rue des Oies, rue des Veaux, les maisons sont dans la majorité à pans de bois.

 Quartiers des tanneurs, à l’écart du centre ville. Le canal qui coulait au milieu de la voie a été recouvert au début du XXe siècle. Au dessus de certaines portes, il reste l’emblème de la corporation des tanneurs

 Quartier du Ladhof : au moyen âge Sélestat disposait d’un port fluvial protégé par des tours de défense.

 En 1990, à l’est de l’Ill, construction d’une Médiathèque à l’architecture moderne. Puis, en 2001,  construction des Tanzmatten à la silhouette parallélépipédique & possédant un intérieur généreux & très lumineux, propice à de nombreuses expositions & manifestations.

 Place de la Victoire, l’Arsenal Sainte barbe au pignon crénelé, construit en 1470.

 La synagogue érigée en 1890, inspirée des synagogues rhénanes. Elle se distingue par l’alternance des matériaux différents : grès rose, grès jaune, et briques.

 Sans oublier les diverses et nombreuses pâtisseries, boulangeries, restaurants très divers, tout le long du parcours.

 

Un grand merci à Gabriel BRAEUNER passionnant et passionné. A refaire !

Mardi 12 mars 2019                                                                                                         Jeannette Ranaldo

 

 

 

Fotos Benoît BOUR 


Visite de l'usine Smart et de la Citadelle de Bitche le Jeudi 11 avril

 

30 participants ont pris le bus à 7 heures  du matin pour aller découvrir  Smartville et la Citadelle de Bitche en Lorraine. Premier arrêt technique sur l’aire autoroutière de Saverne avec  la distribution de petits pains, une tradition  appréciée par tous les participants.

 

De l’autoroute nous apercevons une grande tour en verre garnie de petites voitures de toutes les couleurs qui annonce l’usine SMART de l ’Europole  de HAMBACH, où sont employées 1300 personnes.  Nous sommes accueillis par une charmante guide qui nous commente  avec détail et précision toutes les phases de montage de la SMART FORTWO. Le site de Hambach est  la seule usine au monde à fabriquer  cette voiture à 2 places. Nous sommes frappés par le calme et le silence qui règnent dans le grand hall de montage où travaillent des centaines d’ouvriers, aidés par des robots.

 

Sur deux grands tableaux  lumineux, visible par tout le monde,  sont  affichés  l’objectif de la journée soit 498 voitures et en temps réel, le nombre de voitures terminées, celui des voitures au rebut. A notre passage 147 voitures étaient terminées et seulement  5% au rebut pour remplacement ou réparation, ce qui est un bon chiffre.

 

Le montage d’une voiture est réalisé en 7 heures.  Aujourd’hui  la cadence est de 25 voitures à la demi-heure. Indistinctement sur la même chaine sont assemblées  smart thermique et smart électrique avec les différentes options possibles (couleur toit ouvrant etc..) Sur le plan humain, un grand progrès, chaque heure les ouvriers changent  de poste pour éviter les lésions entrainées par les gestes répétitifs.

 

Un grand chamboulement attend SMARTVILLE en 2020. La smart thermique ne sera plus fabriquée et la smart électrique délocalisée en Chine, mais il est prévu de garder tout le personnel  et une nouvelle voiture Mercedes électrique   verra  le jour sur les chaines de montage.

 

Vers midi nous quittons l’usine pour  l’Auberge du Lac à Bitche où nous allons passer un moment convivial. Ce lieu, situé en pleine forêt  au bord de l’étang  de Hasselfurth ,  dépassa toutes  nos espérances.   Le  calme de l’eau  reflétant  la verdure de la forêt environnante  et le bon repas permit de nous ressourcer pleinement.

 

La Citadelle dominant de sa masse imposante la ville de Bitche nous attendait pour 15 heures.  Elle fut réaménagée sous  Louis XIV  pour protéger les portes du royaume. Equipés de casque audio nous nous engageâmes dans le dédale des galeries souterraines  pour  suivre le parcours  cinématographique, en visitant les différentes salles  et en suivant l’héroïque histoire du Chef de Bataillon TEYSSIER, commandant la place, face aux troupes allemandes durant la guerre de 1870. Il tint tête aux  soldats bavarois pendant plus de 7 mois et ne capitula jamais.  Il quitta la Citadelle le 27 mars 1871, libre avec toute sa garnison 2 mois après la signature de l’armistice.

Un parcours patrimonial composé de plusieurs stations nous a permis ensuite de visiter les éléments les plus remarquables  de la citadelle grâce à des commentaires sonores et  d’admirer les beaux  paysages des Vosges du Nord.

 

Une très belle excursion organisée par notre agent de voyage Detta que nous remercions  vivement pour cette magnifique journée de découverte.     

 

Texte de Robert Mangin

 

 

 

Fotos Benoît BOUR 

 

Visite de la Citadelle de Bitche

 

 

Fotos Benoît BOUR 

 


Weekend de Jumelage  17 au 20 mai 2019

  

Vendredi  17 mai 2019

 

Après la soirée passée en famille d'accueil, nos jumelés, représentants des villes de Princeton (USA), Schongau (D), St Niklaas (B) et du Vale of White Horse (GB) partent en ville pour une visite guidée offerte par la Ville de Colmar.

A l'issue de la visite, Jean Paul Sissler, Adjoint au Maire de Colmar et membre de notre association, accueille nos hôtes à l’Hôtel de Ville de Colmar pour partager le verre de l'amitié. M. Sissler évoque les souvenirs heureux des premières animations et séjours  dans les villes jumelées qu'il connait parfaitement.

 

Le beau site du Schauenberg, sur les hauteurs de Pfaffenheim, a servi de cadre à la promenade et au déjeuner de ce premier jour. Classé lieu énergétique d'Alsace, nous avons convié deux géobiologues et sourciers pour nous initier au maniement de la baguette qui permet de tester des signaux telluriques ou sacrés (eau, faille, rayon Hartmann Cury...).  Chacun a pu faire sa petite expérience pratique aux endroits  stratégiques, soit devant et à l'intérieur de la chapelle et  pour les plus courageux, au sommet de la montage à l'Autel des Druides... Les baguettes des novices ont « vibré »... plus ou moins.....Première approche.... à compléter et poursuivre si intérêt !!!

 

Remplis d'énergie positive, nous voilà à Voegtlinshoffen au Domaine Meyer et filles pour une dégustation de vin d'Alsace  dans une ambiance agréable et chaleureuse.

  

La journée se termina autour d'un repas familial offert par des membres de l'association à nos hôtes et à leurs familles d'accueil.

 

Texte de Christiane Wagner

 


Visite guidée de Colmar & réception à la Mairie avec nos amis jumelés

 

 

Fotos Benoît BOUR 

 


Visite de ND du Schauenberg & dégustation de cépages nobles chez MEYER Denis & Filles

 

 

Fotos Benoît BOUR 

 


Samedi 18 mai

 

A 09.30 les 14 jumelés se sont rendus au village d’Eguisheim pour une courte visite accompagnés de deux membres du comité et deux autres membres de l’Association. Nous avons fait le tour des remparts côté sud avec ses maisons typiques et ses enseignes, avant de passer par le centre du village ( fontaines, église et, bien sûr la statue du Pape Léon XI ).

 

A 11.00 nous étions attendus au Centre Europe à Colmar pour une présentation sur le projet européen d’un groupe de jeunes du Centre. Ce projet ( sur trois ans ) a pour but de permettre la découverte de certaines des villes jumelées et cette année un voyage à Lucca est prévu pour la Toussaint, suivi de Schongau en 2020. Le groupe de jumelés avec Christiane Klipfel, Danièle Huck, Robert Mangin et David Mallen a été reçu par la directrice du Centre Mme Blauhellig, deux Adjointes au Maire de Colmar Mme Deneuville et Mme Ganter et le responsable du groupe de jeunes M Ledermann. Le verre de l’amitié offert par le Centre a été bien apprécié par tout le groupe !

 

Dans l’après-midi et la soirée les invités jumelés étaient avec leurs familles d’accueil. Ils ont pu profiter de ce temps libre pour aller à la Fête du Bénévolat, visiter des musées, aller en montagne ou participer à d’autres activités ( Nuit des Musées, Veilleur de Nuit à Turckheim etc ).

 

Encore une journée bien remplie pour nos invités !

 

Texte de David Mallen

 

 


Dimanche 19 mai

Découverte de Obernai et du Mont Ste Odile.

 

C’est sous un ciel légèrement couvert que nos amis ont pu visiter la petite ville.

Avec un  train touristique nous avons fait le tour du centre historique.

Nos hôtes ont pu découvrir le très bel ensemble de maisons médiévales et Renaissance autour de la place du marché.

(la halle aux blés-le beffroi- l’hôtel de ville-la fontaine).

Les deux églises Saint Pierre et Saint Paul en style néo-gothique ont fait bonne impression.

Les maisons à colombages avec leur toiture polychrome et leurs armoiries des corporations ont eu du succès auprès des photographes.

Les remparts parfaitement conservés ont impressionné.

Pour midi, nous sommes allés dans une taverne typique  à l’Auberge de la Dîme. On nous a servi un repas copieux et pour satisfaire nos Belges des frites ont été rajoutées.

Au passage dans certaines ruelles, des gourmands ont craqué pour de douces spécialités chez l’un ou l’autre des chocolatiers bien représentés dans la ville.

Puis nous avons poursuivi notre virée vers le Mont Ste Odile au dessus de Ottrott.

Nous avons visité l’Abbaye de Hohenbourg et son couvent qui surplombe la plaine d’Alsace, et qui fut fondé par Ste Odile, patronne de l’Alsace.

La vue était un peu »voilée », mais nous avons bien ressenti la force  des ondes qui émanaient des murs de cette enceinte.

Grace aux audio-guides, nos hôtes jumelés ont pu suivre un circuit les menant de terrasses en chapelles.

Dommage, le soleil n’étant pas au rendez-vous, l’exceptionnel cadran solaire n’a pu nous dévoiler les différentes heures antiques, ni même la vraie d’ailleurs.

Certains sont allés humecter leurs yeux à la source qui se trouve en contrebas et qui aurait des vertus curatives sur les maladies oculaires.

Pour le retour, il y eu des visites supplémentaires …

Ebersmunster-Kaysersberg-Barr-Selestat selon le choix des chauffeurs.

En soirée toutes les familles d’accueil avec leurs hôtes se sont retrouvées autour d’une table pour, finaliser de manière goûteuse et conviviale ce long weekend on ne peut plus

ENERGIQUE.

Texte de Edith Werlé

 

 


Voyage à GYÖR et BUDAPEST du 28 juillet au 02 août

 

 

Vendredi 28 juin 2019

  

Départ 7h 15 de Colmar, via l'aéroport de Bâle Mulhouse pour 34 membres de notre association.

Sous un soleil radieux, un bus local nous accueille à Budapest direction Ville de Györ, ville jumelée avec Colmar depuis 1993. Györ est située à mi distance entre Vienne et Budapest. C'est la plus « grande » de nos villes jumelées avec ses 130  000 habitants.

 

Pourquoi le choix de Györ ? A l'époque, après la chute du communisme, Edmond Gerrer, Maire de Colmar, souhaitait s'ouvrir vers les pays de l'Est. Györ a été choisie pour son passé historique, sa vie culturelle et par la volonté des deux municipalités d'échanger des expériences concrètes et créer des liens d'amitié.

 

Après l'installation à l'hôtel et un accueil par Orsolya, chargée des relations internationales à la ville de Györ, un guide, parfaitement francophone, nous emmène pour une visite de deux heures à travers  les rues et places du centre historique de Györ. Fondée il y a plus de 1000 ans, l'esprit du passé de Györ est présent partout. La ville offre de belles façades rénovées, un habitat riche en souvenirs historiques, légendes, trésors.... Citons la cathédrale Notre Dame, le palais épiscopal, l'église des Carmélites, la statue équestre d'Etienne 1er , la maison de la pharmacie, les façades ornées de pierres d'armoiries, l'imposant Hôtel de Ville, le théâtre National de Györ à la toiture en forme de tremplin de ski, les jolies places et terrasses animées de la zone piétonne etc. 

 

Nous aurions bien voulu  prolonger cette visite avec notre guide érudit et passionné !!!....

Ce sera fait le lendemain..., lors de la « journée libre » chacun s'organisait selon ses envies.

 

Mon sentiment : cette ville dégage une atmosphère sereine,  harmonieuse , un peu magique... en tout cas, une envie d'y revenir.

 

Texte de Christiane Wagner

 

                                                          ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

 

 Samedi 29 juin

 

Ce jour est la journée de la fête de ST LASZLO…

Laszlo ou très exactement Ladislas 1er(1040_1095) qui fut roi de Hongrie.

Une partie de ses reliques est conservée à Györ en la Basilique de l’Assomption.

En son honneur le 29 Juin de chaque année on lui consacre un festival- entre autres avec des défilés en

costumes du moyen âge, des cavaliers armés, des musiciens avec des instruments de l’époque et même des démonstrations de combat.

Un camp militaire sous tentes est dressé où l’on peut découvrir les métiers, la cuisine et les chants d’autrefois.

Les Colmariens ont pu à leur gré suivre les différentes manifestations et donner libre cour à leur curiosité.

La ville de Györ regorge de belles maisons baroques aux couleurs pastel (Napoléon aurait dormi dans l’une d’entre elles.)

Dans une ruelle nous avons compté plus de 100 enseignes différentes, et la ville tient le record du nombre d’oriels du pays (pas moins de 144 dont 50 d’angle).

L’Hôtel de ville de style néo classique s’est montré sous son plus beau jour ensoleillé.

Les plus courageuses n’ont pas rechigné devant les 272 marches de la tour du château…La vue panoramique y était remarquable.

Musées et églises ont attiré les intellos curieux tandis que les dames n’ont pas manqué de faire un shopping intense à la vue des prix défiant toute concurrence et pour leur plus grand plaisir.

Certaines ont complété leur plaisir par une glace de style « monstrueuse aux couleurs aphrodisiaques… »

Le soir au restaurant SZEGEDI , nous avons diné dans les règles de l’art hongrois dans un cadre très baroque

 (Le cabinet de toilette de l’établissement a eu un franc succès de par son décor spécial… !!!).

Les tableaux qui ornaient les murs s’affichaient en style renaissance légèrement provoquant…

En tout et pour tout…vraiment une journée complète où chacun a pu trouver son bonheur.

 

Texte de Edith Werlé

 

                                                            ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

 

 

Dimanche 30 juin 2019 sur le site PANNONHALMA

 

Eva Mark Sarkoziné, professeur de Français  au Lycée CZUCZOR GERGELY BENCES de GYOR nous a concocté un programme pour cette journée à l’Abbaye de Pannonhalma.

Avec Martin, Eva nous a fait découvrir ces lieux chargés d’histoire.

Aniko Nemeth Professeur de littérature Hongroise et sa fille nous ont accompagnés.

Perchée au sommet d’une colline l’imposante Abbaye des Bénédictins est le plus ancien bâtiment religieux en Hongrie. (Le petit futé parle d’un Mont St Michel Magyar).

Cette Abbaye est une splendide œuvre historique, artistique et culturelle. Fondée en l’an 996, elle est classée au patrimoine mondial de l’humanité.

Le monastère abrite un Lycée de garçons et un internat. Martin, un ancien lycéen et interne, a témoigné  de ses années passées  au Monastère.

Les Moines Bénédictins dont la devise est «  ORA et LABORA », travaillent et prient. Ils sont enseignants et ils exploitent les terres agricoles et viticoles. 

Après une  visite des jardins botaniques, un petit train nous a amené au pied du Monastère au Restaurant Viator.

L’après midi visite  de la basilique,   de  la bibliothèque hors du commun et de la cave.

Dégustation des vins de la production du Monastère.

Pour clore cette journée  (fatigante pour certains) nous nous sommes retrouvés au tour d’un repas pantagruélique au restaurant PALFFY à Gyor.

Un grand merci à Eva et Martin.

 

                                                          Texte de Jeannette Ranaldo 

 

Fotos Benoît BOUR 

 

 

 

Lundi 1er juillet 2019 – BUDAPEST

 

Le groupe quitte l'hôtel dès 7h15 avec armes et bagages, et hop ! dans le bus pour Budapest... Bus qui est déjà sur l'autoroute lorsque la rumeur s'installe : on aurait oublié quelqu'un à Györ . Après recomptage minutieux, c'est confirmé : il manque un passager. C'est François, retenu en dernière minute à l'hôtel. Heureusement, il est débrouillard, parle un peu le hongrois, et – ayant rejoint en train – on le récupérera sain et sauf à Budapest.

 

Prise de contact avec notre guide , Zoltan, qui parle  français comme vous et moi. Au long de la journée, il saura nous faire partager sa connaissance approfondie de la ville, de son  pays et de son histoire, avec des commentaires parfois "off" sur les aspects politiques et économiques, en y ajoutant quelques évocations de sa vie privée...

 

La visite de Budapest commence rive droite du Danube, sur les hauteurs de Buda au Mont Gellert, qui permettent de larges vues d'ensemble, dont le Danube et sa suite de sept  ponts. Nous découvrons la Statue de la Liberté privée de son soldat soviétique, puis le Palais royal, la résidence du Président avec la relève de la garde à midi, l'Eglise Saint Matthias,  le Bastion des Pêcheurs qui renouvelle les vues sur le Parlement.

 

Passage en  rive gauche par le pont Marguerite, en direction du restaurant self service bien pratique. Ensuite, en remontant les "Champs Elysées" (l'avenue Andrassy) nous atteignons la Place des Héros puis découvrons le château de Vajdahunyad qui a été construit en 1896 pour le millénaire  de l'installation des Magyars dans la plaine des Carpates (c'est aujourd'hui le musée de l'agriculture). Un coup d'œil sur les Bains Széchenyi, bien tentants car il fait 39 ° en ce lundi ensoleillé, et c'est l'installation au confortable hôtel ZENIT qui nous restaure également le soir.

 

Pour finir cette si intéressante journée, nous embarquons à 21h00 pour une croisière sur le Danube. La nuit est presque déjà tombée, ce qui permet, dans un aller-retour de cinquante minutes au milieu d'une abondante navigation, d'admirer de nombreux édifices illuminés au long des deux rives.

 

Mardi 2 juillet

C'est le retour à Colmar pour tout le monde !

 

Texte de René Jacques

 

 

Fotos Benoît BOUR 

Week-end de jumelage à Sint-Niklaas - 6, 7 et 8 septembre

                                                                   à l'occasion de la "VREEDEFESTEN" - Fête de la Paix

 

Chaque premier week-end de septembre : commémoration de la libération de la ville de Sint-Niklaas par les Alliés au cours de la Seconde Guerre Mondiale.

 

 

 

Le 6 septembre 2019

 

Raversijde, une très intéressante plongée dans l'Histoire, un très beau musée en plein air , les audio guides permettent à chacun de déambuler sur le site à son rythme.

 

Cet ancien domaine royal propose 2 visites très différentes :

 

- L'une, Anno 1465, vous guide dans un site archéologique, à la découverte de 4 maisons de pêcheurs médiévales reconstituées et d'un musée interactif. pour l'histoire, à la fin du XIVe siècle, le comté de Flandre connut une période de troubles. On négligea l'entretien du cordon dunaire et en 1394, lors d'une tempête particulièrement violente, la mer détruisit le village qui fut abandonné. Reconstruit plus loin du rivage, le village, qui comportait une église, un moulin et une brasserie, prospéra jusqu'aux environs de 1475. Les troubles de la fin du XVe siècle entraînèrent le déclin de la pêche et le village se dépeupla progressivement. Des fouilles systématiques furent entreprises à partir de 1992 et se perpétuent toujours.

 

................. Et 500 ans plus tard.............

 

- L'autre, le mur de l'Atlantique, ligne de défense allemande, vous emmène dans les années des 2 guerres mondiales sur le site des fortifications côtières développées par les Allemands, avec ses bunkers, postes d'observation, canons embusqués pointés vers le large, souterrains. Le parcours est très bien entretenu et intelligemment mis en scène. Il est découpé en deux parties, 14-18 et 39-45.

 

Vous pourrez également découvrir sur ce site le lieu où le prince Charles se retira après sa Régence, et y vécut de 1950 à 1983, dans une maisonnette de pêcheurs.

 

                                                                                                                        Texte de Claudine Koebel

 

 

 

Samedi 7 septembre

 

11h visite de l’hôtel de ville et de son carillon.

 

Sint-Niklaas possède le plus grand carillon de Belgique avec 49 cloches.  C’est Jasmyn De Wachter , la carillonneuse qui nous guide et nous interprète quelques morceaux variés : le carillon du Grand Marché du
jeudi matin, du Vivaldi,  du jazz..

 

Le carillon peut être dirigé par l’ordinateur .

 

11h45 Réception offerte par la Mairie

 

Mme l’Echevin Sofie Heyrman nous accueille  très amicalement et nous parle de l'importance des échanges entre habitants des villes jumelées pour faire l’Europe à notre niveau.

 

Nous remettons une bouteille de vin d’Alsace à Mme l' Echevin et à Felix Vercauteren

pour les remercier de leur accueil et de l’organisation de ce séjour.

 

Remerciements aux familles d’accueil.

 

L’ après midi de grosses pluies annulent les préparatifs de vol des montgolfières.

 

Nous nous retrouvons le soir dans un restaurant de la place avec les familles pour assister au concert et aux animations.

 

                                                                                                             Texte de Christiane Klipfel.

 

 

 

 

Dimanche 8 septembre 2019 : journée du patrimoine.

 

Visite d’une exposition de l’histoire des 175 ans de la première connexion ferroviaire de la ville de           Sint-Niklaas dans le hall de la gare.

 

Dans la salle du casino, projection d’un film en langue flamande sur la libération de Sint-Niklaas par les Alliés. 

 

Visite de l’ancienne commanderie, actuellement  la maison de Saint Nicolas.

 

Visite du musée MERCATOR : Mercator est ce scientifique à qui l’on doit la cartographie.

 

En 1537  Mercator publie sa première carte  (de la Palestine)  Il enchaine avec une petite mappemonde en 1538, une carte de Flandre en 1540, un globe terrestre en 1541.

 

La première partie de l’Atlas a été publié en 1585.

 

Organisation d’un jeu « sans frontière » réunissant  4 équipes de 4 personnes avec tirage au sort :

 

-la tour infernale ; le mikado

 

- course avec une bougie

 

-le chamboule tout

 

-course avec une bille sur une cuillère-course avec un ballon

 

-course avec des planches-rapidité manger un yaourt

 

Pour clore le séjour nous  nous sommes retrouvés autour d’un repas  au Restaurant PARK et LAN

 

Un grand merci à tous les Belges organisateurs et aux familles d’accueil pour leur investissement  et leur accueil très chaleureux.

 

Pour ma part un « méga » Merci à ma famille d’accueil  « Lieve et Benny SamanRaes» qui habite dans une maison blottie dans un écrin de verdure. Ils ont été  aux petits soins pour moi avec en prime un intermède musical à l’accordéon.

                                                                                             Texte de Jeannette Ranaldo

 

 

1)La Tour Roche

 

On peut dire que cette visite de la tour fut faite sous la

 

« plus haute sécurité » (pré-enregistrement des participants-Contrôle d’identité à l’accueil-badge individuel-passage au détecteur comme dans un aéroport avant de monter dans l’avion..)

 

Effectivement nous nous sommes envolés en quelques secondes (36) jusqu’au 38eme étage. Pas moins de 11 ascenseurs (capacité de 23 personnes) desservent le bâtiment.

 

La tour triangulaire de 178m de haut qui a coûté 550 millions de francs suisses a été dessinée par les architectes Herzog & de Meuron et abrite les bureaux du groupe pharmaceutique Roche(3ème laboratoire mondial).

 

La tour accueille 2000 employés travaillant dans des espaces ouverts mais modulables pour préserver une certaine intimité.

 

Chaque employé n’a pas son bureau fixe .Les emplacements ne sont pas répartis selon des critères hiérarchiques mais chacun se choisit sa place suivant son projet ou le groupe avec lequel il travaille. On assure que cet environnement et cette infrastructure offrent aux collaborateurs une qualité de travail stimulante. Les espaces de travail sont absolument très design meublés par Vitra.  60% de la façade est vitrée et le top floor offre une vue panoramique à 360° sur Bâle et sa région tri-nationale et une vue plongeante sur le Rhin.

 

Cette construction sera bientôt dépassée par une nouvelle tour haute de 205m qui verra son achèvement vers 2021.Elle permettra de regrouper les 3000 autres employés travaillant dans des bâtiments disséminés dans toute la ville.

 

 

 

2)Le musée Tinguely

 

La visite de ce musée nous a permis de découvrir une artiste très avant-gardiste. Rebecca HORN. Elle présentait surtout, dans l’esprit de Tinguely, des installations mobiles. Sa recherche sur les corps est très poussée et assez dure, ai-je  trouvé. Elle utilise divers matériaux très hétéroclites …parfois ultra léger en contraste avec du très  lourd.

 

Les machines de Tinguely sont toujours aussi impressionnantes,

 

Et elles fonctionnent toujours encore, preuve de l’ingéniosité de l’artiste indémodable et perfectionniste.

 

30 SEPTEMBRE 2019 / PARIS – Visite du Sénat

En ce lundi matin d’automne, sous un beau temps parisien, une quarantaine de membres de notre association – presque tous ou  toutes à l’heure !! - se retrouve rue de Vaugirard ( la plus longue rue parisienne ) devant l’entrée principale du Palais du Luxembourg, siège du Sénat qui constitue une des deux chambres qui composent le Parlement de notre République.

Ce bâtiment dont la première pierre fut posée en 1615 par Marie de Médicis fut tout à tour une demeure royale, une prison révolutionnaire, puis le siège de pouvoir exécutif brièvement après la Révolution. Depuis 1879, il accueille le Sénat de la République.

Après les contrôles de sécurité, nous sommes accueillis dans une salle de projection par une collaboratrice de Mme Patricia Schillinger ( sénatrice du Haut-Rhin qui nous a permis d’organiser cette visite ).

Un petit film de présentation du site et de l’institution nous est présenté.

Puis nous attaquons la visite des bâtiments en compagnie de Cassandre, guide du Sénat. La cour d’honneur, la salle du livre d’or à son décor doré très chargé, l’escalier avec son monte-plis à poulies, la superbe et imposante salle des  Conférences que l’on voit régulièrement à la TV. Puis par des petits couloirs, nous rejoignons les tribunes dominant l’hémicycle, lieu le plus emblématique du Sénat. Au retour, nous passons devant la superbe bibliothèque.

L’imposant escalier d’honneur aura marqué le début de cette visite en l’appréciant de bas en haut. Et, pour la fin de notre parcours, nous le descendrons, ce qui nous permettra de terminer avec les traditionnelles photos de groupe.

La boucle est ainsi bouclée pour cette visite appréciée de l’ensemble des membres du groupe. Encore une belle activité organisée par notre association.

 

Texte de P Lecouturier